Découvrez les randonnées dans le Grand Besançon

En tant que preneur de son naturaliste, mon premier réflexe, lorsque je m’éloigne du studio pour aller enregistrer les sons de la nature, consiste à m’éloigner le plus possible de la ville, des espaces urbains, des axes de communication (routiers, ferroviaires et aériens... lorsque c’est possible) pour tenter de gagner des régions relativement épargnées par la rumeur des moteurs et du bitume.Ces espaces « silencieux » (ou plus précisément offrant de temps en temps des moments de silence palpable) me permettent non seulement d’apprécier la diversité des sons produits par les animaux, les plantes, les « éléments naturels » mais aussi de les saisir dans leur plus belle dynamique.La quête du silence est donc pour moi une démarche préalable à toute tentative de captation et de création. Lorsqu’on est perdu dans une forêt, on cherche à savoir où se trouve le nord. Le silence est un nord pour mes oreilles. Mais de quoi parle-ton exactement ? Qu’est-ce que le silence ? Est-il vraiment possible de le trouver, à Rosemont comme ailleurs ? Mais cette quête du silence, aussi obsessionnelle semble-t-elle, ne s’enferme jamais sur elle-même : elle s’inscrit dans un mouvement d’ouverture et de questionnement, laissant toujours une place aux autres sens, à la connaissance, aux rencontres... sans aucun préjugé, ni aucune forme de discrimination.Cette balade sera donc aussi l’occasion pour les auditeurs ̶ du moins tel est mon souhait ̶ d’apprendre des choses nouvelles, insoupçonnées, sur la colline de Rosemont. Et au final peut-être de leur donner l’envie de découvrir ou de rédécouvrir cet ilot paisible, offrant une mosaïque plutôt surprenante d’espaces naturels « sauvages » et domestiqués, de milieux rudéraux et de zones aménagées, destinées à l’accueil d’esprits curieux et de loisirs périurbains.

Réalisation, enregistrements, montage, mixage : Marc Namblard 
Co-producteurs : Réserve parlementaire Eric Alauzet / Ville de Besançon / Radio Campus Besançon 102.4 FM
Durée des points d'écoute : 56 mn
Durée estimée de la balade : 2h

ROSEMONT ET L'HYPOTHESE DU SILENCE (56mn)

PARCOURS # 11

TELECHARGER
LE SON ET
LA CARTE